70 ans de l’Alliance Française à Madagascar : Les artistes témoignent de l’importance de ce lieu hautement culturel Musique

 


Installée depuis 1947 à Madagascar, l’Alliance Française est un lieu culturel incontournable pour les artistes : peintres, photographes, chanteurs, danseurs… Elle fête ses 70ème ans cette année, et la cérémonie d’ouverture de ce jubilé s’est tenu vendredi 24 février à l’AFT Andavamamba. Pour l’occasion, quelques artistes ont tenu à féliciter ce haut lieu de rencontre et de culture, pour la grande part qu’elle prend, dans la promotion de la culture malgache mais également pour le soutien qu’elle apporte aux jeunes talents.

Dah Mama : « Ma toute première apparition sur scène, c’était en 2006. Cette scène n’est autre que celle de l’Alliance Française d’Andavamamba… »

Elie RAMASINDRAIBE : « Je suis le président du Jazz Club de l’AFT. C’est grâce à ce club si on a pu mettre en place le festival de jazz, « Jazz à Tanà », qui est devenu plus tard, « Madajazzcar ». Le Jazz Club de l’AFT compte actuellement une vingtaine de membre ».

Gangstabab : « J’ai choisi l’Alliance Française d’Andavamamba pour le concert de sortie de mon deuxième album, en 2014… »

Henri RANDRIANIERENANA : « Je suis le président de la compagnie Johary depuis 1985. Toutes nos créations théâtrales, depuis 1988, nous les avons tournées au sein des Alliances Françaises partout dans Madagascar. Mais notre plus grande collaboration avec l’Alliance Française, c’est lors de la célébration de son 65ème anniversaire. Nous avons créé la première comédie musicale malgache, qui est : « le mythe d’Ibonia »

Samoela : « Si L’Alliance Française n’était pas là, j’aurai eu beaucoup de difficultés pour arriver là où je suis actuellement. Mon tout premier concert a eu lieu ici même, au sein de l’AFT d’Andavamamba »

Pendant cette ouverture du 70ème anniversaire de l’Alliance Française, une dizaine d’artistes se sont succédés sur scène, entre autres : Dah Mama, Gangstabab, Jean Emilien, Tsiriry, Voromanga milalao, Théo Rakotovao et Minah.  Cette célébration se poursuivra tout au long de cette année, avec encore plus de manifestations culturelles. Ainsi, par exemple, Henry RATSIMBAZAFY sera leur hôte le 31 mars prochain.

 

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter