African Skateboarding Championships Mada Art & Culture

Le skateboarding n’est pas une activité récente à Madagascar, mais ce n’est que maintenant qu’il commence à conquérir de nouveaux adeptes, mais aussi des suiveurs.  Pour histoire, on a commencé à voir quelques raiders avec ces fameuses planches à roulettes dans les années 90 dans les rues de Tana. Mais comme d’habitude, les bonnes choses sont toujours négligées dans notre cher pays.


Ce n’est sûrement pas la faute aux gars qui la pratiquent, ça, c’est à chacun de le voir. Mais nous, chez POPMUSE, en tant qu’acteurs dans le domaine de l’art et de la culture, nous disons clairement que le sport extrême et plus précisément le skate ont de l’avenir dans notre pays. Le team est en train de se professionnaliser et tout le monde y met du sien. On citera particulièrement Tokinomena Andry, allias DoWz , skateur et un des activistes de la discipline.

dowz toky

L’histoire moderne du skate à Madagascar commence vraiment à devenir intéressante lors d’un coverage international du Team Redbull Skate. C’est lors de cet événement que les skateurs étrangers ont vu la capacité et le potentiel des jeunes prodiges malagasy. Nous avons du talent, et de très jeunes, mais déjà excellents skateurs, et ça ils l’on vu, dixit DoWz; avant de poursuivre, notre principal partenaire est la WSF (World Skateboard Federation), l’instance suprême du skateboard dans le monde qui nous aide à promouvoir ce sport et les raiders chez nous a-t-il ajouté.

 

Le skate malagasy n’a pas encore une fédération qui lui est dédiée. Actuellement, tous sont orchestrés par la SMEG, l’association des skateboardeurs malagasy. Quelque chose que l’on ignorât sans doute, nous avons déjà nos grands noms du skate qui évoluent localement et à l’étranger. On peut vous citer Tsiky qui évolue du côté des USA, il y a également Rolin qui se trouve en France et bien sûr les champions locaux que sont Rado Kely, le champion de la African Skateboarding Championship Madagascar et le talentueux Lofo. La relève est aussi assurée avec Lanjakely, Jonathan et Patrice que l’on vous a déjà présenté sur POPMUSE.

Patrice, le futur grand skateur

Bien que la machine semble être en marche, les raiders malagasy ont encore de nombreux obstacles à franchir. Le principal problème reste principalement l’inexistence de skatepark digne de ce nom chez nous d’après DoWz. Toujours d’après ce dernier, les entreprises sont encore réticentes à coopérer avec ces jeunes. Bien sûr, le manque de compétition est aussi un facteur de blocage, mais le plus important reste sans doute l’équipement. « Presque toutes les planches que nous utilisons sont des planches d’occasion. Il y a même des planches toutes rafistolées et bricolées ». Tous celèrent mesdames et messieurs pour vous dire que ces jeunes gens ne déméritent et que si nous voulons que ces jeunes poursuivent leurs marches il faut tous les soutiens possibles de votre part.

finaliste skate

 

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (36 articles)

Contributeur POPMUSE, je suis un passionné de musiques typiquement malagasy et aussi découvreur de nouveaux talents. Je suis sur facebook @jimmy.karl.96 et twitter @thejimmykarl.


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter