FIFOSANA HANATSARANA ny « PIPOLES » GASY Musique

Le groupe Facebook à polémique, mais à visée artistique !

Avec ses 76.720 membres, « Fifosana hanatsarana ny « pipoles » gasy » est l’un des groupes Facebook malgaches les plus populaires. Mais c’est aussi, sans nul doute, le groupe qui fait le plus l’objet de controverse. Car « Fifosana » se traduit en français « calomnie » (Dictionnaire Hallanger 1974) ! Ainsi, si l’on se réfère à cette traduction, il s’agit de dire du mal des célébrités malgaches…


Apporter un nouveau souffle au monde musical malgache

Cependant, Hiary RAPANOELINA, l’un des créateurs et administrateurs du groupe s’en défend énergiquement. En effet, le nom du groupe parle d’elle-même : le but est de rendre meilleur celui ou celle dont on « calomnie ». « Tant qu’on parle d’une chose, elle reste vivante », lâche notre coach Hiary national. « Pendant trop longtemps, continue t-il, de nombreux artistes ont fait tout ce qu’ils veulent, mais maintenant, ils doivent savoir que ceux qui écoutent ont le droit de dire s’ils apprécient ou pas ». Aussi, « Fifosana hanatsarana ny « pipoles » gasy » a-t-il été créé dans le but d’apporter un nouveau souffle, notamment au monde musical malgache, même si on y rencontre parfois des personnalités issues de différents domaines : politique, mode, beauté, sport… ainsi que des personnes moins connues. Les « peoples » sont généralement inaccessibles au public, explique Hiary.

Ce groupe permet au membre d’exprimer leur frustration, de partager leurs avis, favorables ou pas, sur un sujet concernant une personnalité publique. On y parle, non seulement des œuvres de l’artiste, mais aussi de son comportement.

hiaryPhoto : © Mika Sarry

Menacé par 3 peoples

Mais l’initiative de Hiary et de ses quelques amis n’est pas toujours bien reçu par les « peoples », ni par certains membres du groupe, d’ailleurs. Certains sont choqués par les critiques, parfois jugées trop gratuites. « Les piqures font males, dixit Hiary, mais on les administre dans le but de faire du bien». Autrement dit, les critiques sont sensées être constructives et chaque « calomnié » doit pouvoir en tirer des leçons, afin d’améliorer ce qu’ils sont et ce qu’ils font.

Jusqu’à maintenant, d’après une petite statistique publié par Hiary RAPANOELINA, il a reçu 3 menaces de la part de ces « peoples » qui n’apprécient pas le groupe, 9 ont demandé poliment qu’on ne publie plus sur eux, tandis que 9 autres l’ont remercié, car les critiques leur ont bien servies. Et malgré les contestations de part et d’autres, 500 personnes par jour demandent à rejoindre le groupe, selon toujours Hiary, les administrateurs ont à gérer 100 publications et n’en publient que 10 environs par jour, pour cause de censure. En outre, ils prennent soin d’enlever du groupe, les personnes qui ne font que détruire la réputation des « peoples ».

Un projet qui s’appelle AVO ART

« Fifosana hanatsarana ny « pipoles » gasy » s’inscrit dans un projet qui s’appelle AVO ART, et qui vise à rénover le paysage culturel malgache, nous confie Hiary. « Nous sommes en train de penser aux éventuels supports pouvant remplacer les CD… Nous sommes concoctons des émissions télévisées et radiophoniques qui visent le changement de comportement et de vision des artistes, mais aussi du public, concernant les créations artistiques… Nous projetons de mettre en place un système, pouvant donner le nombre exact de vente de CD, le nombre d’entrée des concerts…afin de récompenser le meilleur artiste de l’année » révèle t-il.

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter