ADEV’s Agency popmuse Art & Culture

Le mannequinat est un monde qui a toujours fasciné les jeunes. En témoigne l’existence d’une bonne dizaine d’agence de mannequinat à Antananarivo. ADEV’s Agency va rejoindre cette communauté fashion et ouvrira officiellement ses portes le 25 février prochain.


Des modèles de toutes les tailles

La fashion sphère a connu un grand bouleversement ces quelques dernières années. Si avant, on attendait par mannequin, une personne très grande et filiforme, actuellement, il y existe autant de modèles qu’il y a de silhouettes. Les mannequins trop maigres tendent même à disparaître et les plus size gagnent de plus en plus du terrain. ADEV’s Agency suit le courant de la mode. Cette agence ne forme pas seulement des modèles de corpulence maigre, selon Luciana Avotriniaina RAMAROJAONA, sa gérante et fondatrice, mais aussi les grandes tailles.

Les jeunes de 17 à 25 ans sont leurs cibles et l’agence organise du casting tous les 3 mois. Les futurs mannequins suivent ensuite une formation de 2 mois avant de pouvoir défiler ou de devenir modèle photo. Luciana Avotriniaina RAMAROJAONA a bien précisé que l’agence recrute, aussi bien les petites que les grandes ; les rondes que les minces. A part les modèles, ADEV’s Agency  forment également des jeunes filles pour devenir hôtesse ou animatrice de vente. En outre, notons que l’agence fait aussi dans l’organisation d’évènements.

Des défilés de mode au programme

ADEV’s Agency donne rendez-vous à tous les fahionistas, le 25 février prochain au Chefs Avenue Café de la gare Soarano, à partir de 14 heures, afin de fêter avec eux leur ouverture officielle, dans une ambiance modesque. Au programme, des séries de défilé de mode, avec la styliste Marina Rabehaja ainsi que quelques boutiques de mode, telles que Coulisses, H&N, ADEV’s boutique… Cet après-midi, organisé sous le thème « Gasy moderne », verra également la participation de quelques artistes, des danseurs… C’est un évènement qui portera haut la tendance version malgache mais teintée d’une couleur contemporaine, promet Luciana Avotriniaina RAMAROJAONA. Le but étant de permettre aux jeunes d’aller aussi loin que possible dans leur passion pour la mode, tout en gardant en tête notre identité.

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter