Hantcha : une voix envoutante empreinte de simplicité Musique

Une voix à la fois puissante et envoutante, une apparence nature mais charismatique… Hantcha séduit de par sa personnalité simple. La musique coulant dans ses veines, elle a déjà effectué autour de 200 dates en France, depuis 2013. Nous avons voulu la connaître un peu plus, elle nous a accordé du temps pour nous parler de sa musique…  


Popmuse : Qui est Hantcha ?

Hantcha : Et bien c’est toute ma personne (petit rire) ! Mon nom de scène est un moyen d’être nommé, en dehors de Madagascar bien sûr, au plus proche phonétiquement de mon vrai prénom « Hanitra ». J’ai vécu à Tanà jusqu’en 2000 où je suis venue faire mes études à Bordeaux.  D’origine franco-malgache, il me tient vraiment à cœur, à travers ma musique, entre autres, de valoriser le métissage.

Popmuse : Depuis quand es-tu entré dans le monde de la musique ?

Hantcha : Comme tous les malgaches, depuis ma naissance (sourire) ! Toute la famille baigne dans la musique, des parents pianistes au frère bassiste en passant par le cousin bassiste et les cousines chanteuses ! A la maison il y a de multiples instruments, c’était donc facile de choisir la musique comme terrain d’expression privilégié.

Popmuse : Qu’est-ce (ou qui est-ce) qui t’as poussé à chanter ?

Hantcha : En commençant la guitare, le chant est naturellement venu se poser sur les 3 accords et demi que j’enchainais. Il a petit à petit pris une grande place dans mes compositions en complémentarité, toujours, avec mon jeu de guitare percussif. Je joue de la guitare électroacoustique. Objectivement, je pense que je n’aurais pas pu composer et écrire sans savoir jouer de la gratte. J’ai un jeu plutôt percussif, énergique qui, comme je compose en guitare/voix, interagie pas mal avec mes lignes de chant.

Popmuse : As-tu fais une école de musique ?

Hantcha : Absolument pas !

Popmuse : Tu appartiens à quel genre de musique ?

Hantcha : Mon appétence musicale suit un peu mes humeurs… J’aime l’énergie du rock voire même du métal ; la chaleur de la soul & du jazz, et la dimension ancestrale de la world music. Bref, la Musique avec un grand « M » c’est génial !

Popmuse : Y a t-il un chanteur ou un musicien que tu prends comme modèle ?

Hantcha : Brandon Boyd, le chanteur d’Incubus, un groupe de rock alternatif des années 90.

Popmuse : As-tu déjà collaboré avec un musicien connu ? As-tu déjà sorti des albums ?

Hantcha : J’ai fais des collab avec des musiciens sans une meeeega notoriété mais avec lesquels je suis vraiment fière de partager des valeurs en plus de la musique, à savoir Mary l’asterisK sur le titre « don’t give it up »  de mon premier EP sorti en 2014 et Paul Magne (batteur de Cocoon ), batteur percussionniste et arrangeur sur mon prochain opus.

hantxcha 2

Popmuse : Et qu’en est-il des concerts ?

Hantcha : Depuis 2013, j’ai eu le bonheur d’effectué autour de 200 dates sur la France, essentiellement dans la région Aquitaine. J’ai eu l’opportunité de jouer en première partie d’Hindi Zahra, dans des Festivals comme Cognac Blues passion, Bastidart… dans le carré VIP des Francofolies également. L’objectif étant, comme tous groupes en développement, de faire voyager ma zic dans le plus d’endroits possibles !

Popmuse : Tu évolues plutôt en France. C’est pour quand les apparitions à Mada ?

Hantcha : Le plus tôt possible ! Autour de la sortie de mon prochain opus, je cherche à créer un pont musical entre la France & Madagascar, en organisant une tournée à Madagascar et en travaillant sur un  projet culturel en collaboration avec des artistes malgaches. D’ailleurs, dans le cadre de ce projet, je cherche à développer des partenariats avec des structures de production de spectacles, des lieux de concerts et des médias malgaches locaux.

Popmuse : Sinon, des projets en cours ?

Hantcha :  Yes ! Je prépare la sortie de mon prochain opus auto produit. Pour valoriser le métissage qui me tient à coeur,  je me suis constitué sur scène une nouvelle équipe avec Raphaël Perrein aux percussions et Tiana Razafy aux choeurs. J’oriente également mes collab professionnelles vers des structures impliquées réellement et surtout concrètement dans le développement artistique. Le projet culturel Franco-malgache prévu courant 2018 pourrait constituer une des pièces centrale de ce qui va suivre.

 

Un grand merci à Hantcha de nous avoir accordé cette interview

HANTCHA – Ndao Andeha

« I WANT » – HANTCHA

HANTCHA sur le plateau de Bordeaux.tv

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter