HERINIAINA Santatra Nathan : jeune poète de 22 ans, il a déjà publié 2 recueils de poèmes ! Art & Culture

Dox, E.D Andriamalala, Jean Joseph Rabearivelo, Rado… parmi les auteurs malgaches, on note un grand nombre, issu de la gente masculine. HERINIAINA Santatra Nathan Olivier ambitionne de suivre leurs pas. Ce jeune homme d’à peine 22 ans a déjà sorti 2 livres, en à peine 2 ans de carrière.


L’amour est plus grand que tout

HERINIAINA Santatra Nathan Olivier a vu le jour le 28 juin 1995, à Ambositra. Du plus loin qu’il s’en souvienne, il a toujours adoré lire des livres en malgache. De fil en aiguille, il a décidé de s’adonner aussi à l’écriture. C’est en 2015 que ce jeune homme s’est fait baptisé HSN. En faisant du grand Georges ANDRIAMANANTENA (RADO) son modèle, il commence à écrire des poèmes. Petit à petit, il écrit aussi des nouvelles, mais sa spécialité, c’est avant tout les poèmes. Dans ses œuvres, il parle notamment d’amour, mais pas seulement de l’amour qui anime deux personnes. HSN prône l’amour sous toutes ses formes, car « l’amour est plus grand que tout », argumente t-il.

De la joie pour tout le monde

HSN n’écrit pas seulement parce qu’il aime écrire. « J’ai compris que beaucoup de responsabilités m’attendent dans ce monde où je vis. Je désire participer à l’éducation de tout un chacun, à travers mes écrits. Je livre différents conseils, mais surtout, j’ai envie d’apporter de la joie », explique t-il, tout étant conscient que l’écriture est une sorte de don, un talent qui lui coule dans les veines. HSN a été d’ailleurs encouragé par ses proches : familles, amis et quelques uns de ses enseignants de « malagasy », à exploiter ce talent. Toutefois, il n’a jamais rejoint aucune association d’auteur. Cela ne l’a pas empêché de sortir 2 recueils de poèmes, en deux ans !

Des contes, pour plus tard

Le premier recueil de HSN s’appelle « LOKO MIFANGARO », sorti en septembre 2016. Le deuxième, qu’il a intitulé « DOREHITRA FITIA », vient d’être publié le 15 mai dernier. Pour ces deux livres, son devise était de chanter pour donner de la joie aux autres : « Mikalo aho mba hampifaly sy hampitraka anao ». « On ne trouve pas assez de nouveaux livres disponibles

dans les librairies », explique t-il sa décision de sortir des livres aussi tôt. Et HSN de coninuer : « Je constate aussi qu’actuellement, il y beaucoup d’engouement pour toutes les formes de nouvelles technologie, au détriment de la lecture ». Ceux qui veulent se procurer de ces livres peuvent contacter l’auteur dans sa page facebook Herimihary Santatra Nathan. Et pour ce qui est de ses projets, HSN pensent écrire des contes et porter ses poèmes sur scène, pour bientôt.

Un poème écrit par HSN

VEHIVAVY TIA

Ny vehivavy rehefa tia
dia tena amin’ny fo.
Ny hila ady ho sanatria
fa manaja be tokoa

Izy manana fijery
mitsinjo ny ampitso.
Malefaka fiteny,
mora ahitsy raha diso .

Matoa anie izy ireny
tsy mba maro mampirafy.
Ny fitiavanao irery
dia efa ataony mahampy.

Tsy nila hafa intsony
fa mijanona irery ho anao.
Sahy nanokana ny fony
satria babo tsotr’izao.

HSN (28 Desambra 2016) In DOREHITRA FITIA page 27

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter