feeling tatoo popmuse Art & Culture

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le tatouage est un art bien ancré dans la culture malgache. Pendant un certain temps, l’on pensait que ce sont les ex-détenus qui portent ces marques sur leur corps, des marques que l’on juge, d’ailleurs, hâtivement, de démoniaque. Mais actuellement, les choses ont changé. Autre époque, autre mœurs…


 D’origine arabe et africaine

On retrouvait le tatouage dans toutes les tribus de notre île, notamment chez les Sakalava. D’après les historiens, ce sont les Arabes arrivés à Madagascar au Vème siècle, qui ont initié nos ancêtres à cet art de décorer le corps avec des dessins. La tribu africaine des Makoua, utilisée par les arabes comme esclaves, ont aussi apporté leur tatouage vers le Xème siècle. Ce qui fait que les origines des tatouages malgaches sont diverses. Mais d’une manière générale, ils ont tous revêtu une signification mystique. Avant, on ne pouvait tatouer que le visage, le front, la poitrine et les bras. On utilisait, en outre, des produits naturels pour les dessins : mélange d’eau et de suie, sève des arbres, jus extrais des fruits… En outre, les femmes malgaches d’antan ne se tatouaient pas.  Actuellement, la technique s’est beaucoup évolué et la gente féminine s’y met aussi.

Salon de tatouage, un défi à relever

Feeling Tattoo, sis à Ambatomitsangana est le premier salon de tatouage connu à Madagascar, en tout cas, à Antananarivo. Au départ, Nadia RAHARISOA, sa gérante, rêvait de salon d’esthétique, mais elle s’est très vite rendue à l’évidence : il lui faut quelque chose de nouveau. « Des salons de beauté, il y en a partout et leurs prestations sont parfois à prix dérisoire. Cela ne me convenait pas », se remémore t-elle. Après un voyage à Singapour, elle a compris ce qu’elle devait créer : un salon dédié entièrement au tatouage et au piercing. Feeling Tattoo est né en 2001 ! « Je ne connaissais rien de rien en ce qui concerne l’art du tatouage, mais pour moi, c’était un défi à relever. J’ai suivi des formations à Singapour et je me suis lancée. Nous célébrons nos 16ème  anniversaire cette année », raconte Nadia.

Un art qui attire tout le monde

Depuis son ouverture, Feeling Tattoo n’a pas cessé de voir son taux de fréquentation augmenter. Leur clients va de 9 ans à 60 ans, mais « les mineurs doivent absolument avoir l’autorisation de leurs parents », mentionne Nadia. En outre, la question de genre ne se pose même pas, car il y a autant d’hommes que de femmes qui rendent visite à Feeling Tattoo. Elle et son équipe reçoit 3 à 15 clients par jours, selon l’envergure des tatouages à réaliser. Notons que les tatouages Maorie et tribal sont leurs spécialités. En revanche, Feeling Tattoo ne réalise que très peu de portrait. Mais ce que l’équipe de Nadia ne fera jamais, ce sont les tatouages sur le visage, tel qu’une larme au coin d’un œil. « Nous pensons à tous les impacts qu’un tatouage  sur le visage pourrait engendrer », explique la gérante. Actuellement, la tendance est au tout petit tatouage, comme un petit cœur derrière le lobe d’une oreille, une petite étoile sur le poignet… Ou carrément du tatouage de grande envergure, qui couvre, par exemple, tout le dos.

Une anecdote qui a marqué les 16 années de Feeling Tattoo…

« Ce que je vais vous raconter est déjà arrivé plusieurs fois. Une personne vient se faire tatouer le prénom de son ou de sa bien-aimée. Avant de le faire, nous lui demandons de bien réfléchir, car on ne sait jamais ce que la vie nous réserve. Si jamais ils se séparaient ?! Mais les personnes amoureuses ne pensent jamais à la séparation, alors, nous nous exécutons. Quelques années plus tard, certaines de ces personnes sont revenues pour se faire enlever le tatouage ». Car, en passant, feeling Tattoo fait aussi du détatouage, à condition que la surface tatouée ne soit pas trop large.

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter