miranto-godar-popmuse #imamuse

Le monde de l’humour est encore sous exploité à Madagascar. Rares sont les jeunes qui se destinent à cette forme d’art, mais depuis quelques années, l’on constate l’apparition de nouvelles générations de comédien et d’humoriste. Miranto Godar fait partie de ces nouvelles têtes qui essaient de percer dans ce monde réputé compliqué…


Un grand fan de Louis de Funès

ANDRIAMAMPITA Miranto Niaina, de son état civil, est un jeune homme plein d’ambitions. Il a commencé à s’intéresser au métier d’humoriste depuis 2009 mais c’est en 2013 qu’il a vraiment osé monter sur scène.  » Mes copains disent que je fais rire, rien qu’avec mon apparence » raconte Miranto. « D’ailleurs, j’adore aussi raconter des blagues « . Ce sont les comédies françaises de Louis de Funès, Pierre Richard ou encore Dany Boon qui ont donné à Miranto cette envie de faire rire les autres. Mais on peut dire également que son talent, il l’a hérité de son grand-père maternel. « Je n’ai pas connu mon grand-père, mais on m’a dit qu’il aimait bien faire rigoler les gens », révèle t-il. Notons que Miranto Godar a déjà remporté le prix du meilleur humoriste, lors d’une édition de « Talenta sy Kanto » de l’ESCA Antanimena. Il a également été la révélation du Festival de Rire, qui a été organisé au Cercle Germano-Malagasy, l’année dernière.


De la culture et de l’intelligence

Malgré qu’il ait déjà un talent inné, Miranto Godar a aussi étudié l’art dramatique. Il est cependant conscient, que pour faire de l’humour, il faut un minimum de culture générale. Aussi, lit-il beaucoup et surf t-il énormément. « Un humoriste doit forcément avoir un sens de l’observation et une intelligence aiguisée », affirme t-il, et de continuer avec l’adage :  » le plus intelligent, c’est celui qui fait croire aux gens qu’il est con ». Miranto Godar n’a pas de thème de prédilection lorsqu’il écrit ses vans, mais il opte quand même plus pour les sujets d’actualités. Sa spécialité, c’est raconter des blagues, mais il fait aussi de temps en temps des stand-up et des parodies. Son talent lui a valu de monter sur scène, en guest de Francis Turbo, pour son spectacle intitulé « Andriamanitra ô ! Inona ary ‘ty ». miranto-godar-2

 

Où sont les femmes humoristes ?

Selon Miranto Godar, il manque vraiment d’humoriste à Madagascar. Il manque, notamment, de présence féminine, alors que les femmes peuvent faire beaucoup rire. En outre, il constate qu’on ne donne pas aux humoristes assez de considération, alors que ce sont des artistes, tout comme les chanteurs, par exemple. On émet des préjugés, comme quoi, les humoristes disent n’importe quoi, alors que « nous jouons le rôle d’éducateur dans la société », assure-il. Mais malgré tout cela, Miranto ne désespère pas. Il ne compte pas arrêter si tôt cette belle aventure, qui est de faire rire les gens. Le 4 mars prochain, il va se produire au CGM Analakely, avec quelques autres amis humoristes, tel qu’Isambilo Dôzera, Vom, Arohim et Tsikmehy.

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter