poti-taratasy-creation Art & Culture

Le climat partout dans le monde détraque. Ce n’est plus très nouveau, car nous en sentons chaque jour les impacts. Consciente de ce changement et convaincue que tout le monde peut apporter un peu de son talent, pour sauver la planète, Aina RAKOTOARISOA a décidé de fonder « Poti-taratasy Création »


Un projet écologique et humanitaire

Poti-taratasy création est une start-up qui a vu le jour en octobre 2016. Comme son nom l’indique, la société fait du recyclage de papier. Et pour commencer, Aina RAKOTOARISOA, sa gérante, a choisi de faire réincarner les journaux et les vieux magazines en sac ! Et pourtant, la dame n’a jamais eu recours à une formation. « J’ai toujours eu en moi cette passion pour le recyclage. Avant, j’ai déjà fait de patchwork. Après, j’ai fait quelques recherches », explique-t-elle. En fait, Poti-taratasy création a une origine plutôt humanitaire, car Aina RAKOTOARISOA est assistante sociale. C’est en collaborant avec un ONG qui s’occupe de femmes survivantes de violences conjugales que l’idée lui est venue. Tous les mercredis, elle accompagnait ces femmes, qui, souvent sont sans emploi décent,  dans des activités  manuelles. «  Les magazines s’accumulaient sur mon bureau, et je me suis dite qu’au lieu de les jeter, je pourrais en faire quelque chose d’utile et en même temps, je pourrais  offrir du travail à ces femmes », raconte la gérante de « Poti-taratasy Création ».


Des sacs en papier, pour de vrai !

La start-up a choisi d’évoluer dans le fashion sphère, pour ses premières créations. On n’y croirait pas, mais avec des magazines, des journaux, des prospectus… Aina RAKOTOARISOA et son équipe arrive à fabriquer des sacs à main, des bandoulières, des  trousses, des classeurs… qui n’ont rien à envier aux autres sacs faits avec d’autres matières. « La première question qu’on nous pose c’est toujours à propos de son étanchéité, s’amuse la gérante. Bien sûr, comme la plupart des sacs, ils ne sont pas faits pour baigner dans l’eau, mais on peut les nettoyer avec un chiffon mouillé. Nos créations ont été traité pour durer », affirme-t-elle. « Poti-taratasy Création » compte aller plus loin dans le recyclage. D’autres projets sont déjà en cours, selon les dires de sa gérante. En attendant, on peut visiter leur page Facebook « Poti-taratasy  Création », et y découvrir tous leurs chefs-d’œuvre.


Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter