Quand les enfants de rue dénoncent les préjugés… Musique

Au-delà de tout soupçon, au-delà de tout jugement, au-delà de toute appréhension… l’art peut venir de la rue, le beau peut naître de la misère. Des enfants de rue, pris en charge par l’association Grandir à Antsirabe ont fait un slam, et c’est tout simplement poignant !


Différentes activités au programme

Grandir à Antsirabe est une association à but non lucratif, qui s’efforce de donner un coup de main aux enfants des rues de la ville d’eau. Ils ont mis en place 3 projets, dont le « Programme de Protection des Enfants des Rues ». Ce projet vise à faire valoir le droit de ces enfants complètement démunis. Pour ce faire, l’association organise différentes activités, comme la danse de la rue, le biblio-pousse, le ciné-rue… à part l’équipe mobile d’aide qui leurs procure de la nourriture, qui s’occupe de leur santé… ainsi que l’externat, qui s’occupe de leur éducation. Grandir à Antsirabe met à la disposition des enfants de rue un centre d’hébergement temporaire, jusqu’à ce qu’ils puissent ensuite revenir dans leur famille.

Des talents à revendre

Le slam qui s’intitule « ‘Ndao hanova fijery », changeons de regard, a été créé par les enfants de ce centre d’hébergement temporaire, en collaboration avec Lion’Jah, un auteur compositeur qui évolue dans le roots. L’équipe de Grandir à Antsirabe a eu le plaisir d’assister à des démonstrations de slam, lors de leurs descente dans les rues d’Antsirabe. L’idée de réaliser un clip est née de là. Selon l’explication de Sitraka RABEMANANTSOA, responsable de la communication de l’association, ces enfants ont un réel talent, et leurs textes sont tellement émouvants. Ils n’ont pas eu besoin d’une quelconque formation, on les a juste aidés à développer leur talent.

Halte aux stéréotypes !

Ce clip est porteur de message venu du fin fond des cœurs de ces enfants, qui sont souvent mal jugés, à cause de leurs apparences. Dans leurs textes, ils sensibilisent tout un chacun à changer de regard envers les enfants des rues, qui sont exactement comme les autres enfants, avec leurs rêves et leurs envies. Nos préjugés et nos stéréotypes leurs blessent profondément. Christina, Amboara, Prisca, Benten, Steve, Roger, F., P. dénoncent ces clichés dans ce slam bouleversant, à écouter et à regarder absolument.

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter