Qui est Nirintsoa, le jeune favori qui a séduit les jurys de Nouvelle Star 2016 ? Musique

Ses débuts, ses origines, sa musique, découvrez la biographie intégrale et exclusive de notre jeune favori Nirintsoa Rajoharison de « Nouvelle Star 2016 ».


Nirintsoa RAJOHARISON (de nom de scène Niry’n Soul) est né en septembre 1991 à Ankadifotsy, un district de la capitale malagasy Antananarivo, à Madagascar. Il est le plus jeune d’une famille de 6 enfants.

Niry’n et la musique, c’est une histoire au quotidien et de famille! Baigné dans la musique depuis tout petit, en écoutant tout genre musical en passant du Gospel, au jazz, à la soul, à la variété malagasy, le rock, la pop ou encore de la variété. Il grandi essentiellement avec la française et anglaise (US ou UK) et évidement le malagasy.

Chanteur instinctif, il est tout d’abord interprète, puis se lance dans l’exercice de l’écriture plus tardivement. Exercice qu’il trouve le plus difficile dans la musique, plus que de composer une musique. « Dire les choses avec les bons mots ou encore les bonnes tournures est très difficile ».

L’amour de la scène lui a été véhiculé par sa grande soeur Ikala Tia Henintsoa, auteur compositeur interprète et par les montées en scène avec les groupes de famille Mozika Soa (composé de 5 membres de sa famille) et N’tsoa (qu’il compose avec sa grande soeur et sa nièce).

Faire de la musique, de la scène, son métier, est mon quotidien. Avoir l’opportunité de vivre au rythme de la mélodie, du partage et de l’échange est l’un des plus beaux métiers.

Photo: Aurélien Faidy/AutoFocus-prod/FremantleMedia France / D8
Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (36 articles)

Contributeur POPMUSE, je suis un passionné de musiques typiquement malagasy et aussi découvreur de nouveaux talents. Je suis sur facebook @jimmy.karl.96 et twitter @thejimmykarl.


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter