Rapo Atlas :  La bande des six qui rêvent de parcourir le monde  en musique Musique

Créé en juillet 2016, c’est-à-dire, il n’y a même pas encore un an, le groupe Rapo Atlas a déjà de l’histoire à raconter. Découvrons ce jeune groupe qui évolue dans la world music…


Un groupe tout frais

Rapo Atlas est un jeune groupe, non seulement parce qu’il a été récemment créé, mais aussi parce que les 6 gars qui le forment ont à peine entre 15 et 21 ans. Epris par cet art qui est la musique, ils ont décidé d’opter pour la world music, en exploitant la musique traditionnelle du sud de notre île, fusionné à du jazz. Rapo Atlas est, en outre, un moyen pour ces jeunes de communiquer avec tous les peuples du monde. En effet, leurs chansons parlent de la foi en Dieu créateur, du respect de l’être humain, de la protection de l’environnement, de l’amour de la patrie… bref, des causes et des valeurs universelles. Atlas, Teddy, Manohy, Antonio, Fenitra et Andry ont pour but commun de communiquer ces messages d’amour et de sensibilisation, à la population de cette planète terre à travers leurs chansons.

A la troisième place d’un concours

Depuis sa création, Rapo Atlas a déjà fait quelques apparitions sur scène, mais ce qui les ont le plus marqués, c’est le concours de musique d’Afrique organisé dans le cadre du sommet de la Francophonie en novembre 2016. Ils ont remporté la troisième place sur 53 groupes participants, pour la catégorie « instruments modernes » (L’autre catégorie étant « instruments traditionnels »). La CRAAM, organisateur du concours, a sélectionné 12 groupes, parmi ces 53, pour un concert final, qui a eu lieu un peu partout dans la ville. Rapo Atlas s’est produit dans le quartier de Mahamasina et ont été bien accueilli par le public. Ce qui leur a valu de remporter cette troisième place. Actuellement, le groupe a sorti 6 chansons et rêve de parcourir le monde

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter