Riva Ando ANDRIAMALALA, le poète de l’amour Art & Culture

Poète de l’amour est un qualificatif que Riva Ando ANDRIAMALALA n’a pas volé ! A chaque fois que ce jeune homme partage un de ses écrits sur Facebook, le cœur des femmes fondent. Nous n’avons pas résisté à l’envie de le connaître mieux, car Riva est un poète qui fait rêver…


Celui qui a hérité le talent de poète

Du plus loin qu’il s’en souvienne, Riva a vécu, pour ainsi dire, dans la littérature. Son père n’était pas un auteur connu, mais il a hérité ses talents de poète, de ce père qui aimait écrire. Se trois oncles aussi, d’ailleurs, ont une belle plume. « J’ai toujours adoré la lecture, mes parents sont enseignants et j’ai toujours eu de nombreux livres à ma disposition, à la maison. C’est ce qui a sans doute fait que je sois ainsi », explique t-il en toute simplicité. Riva s’est essayé à l’écriture lorsqu’il était en classe de troisième, mais c’est en 1999, après avoir participé à un concours de poème,  qu’il a intégré le cercle des poètes malgaches, Faribolana Sandratra. Riva sait manier aussi bien la versification que la prose. En effet, il écrit formidablement bien les nouvelles, comme il crée superbement bien les poèmes.

riva 2
Riva Ando ANDRIAMALALA

Celui qui parle d’amour

Riva est un poète de l’amour, mais il exploite aussi d’autres thèmes de la vie quotidienne. Cependant, l’amour est plus récurrent dans ses œuvres. En témoignent les deux recueilles qu’il a intitulé « Kalo Fitia » I et II. En tout, Riva a déjà sorti 4 livres : « Kalo Fitia », le 15 juillet 2015 ; « Revy Hafa », le 20 décembre 2015 ;  « Kalo Fitia II », le 20 février 2016  et dernièrement, « Antaranoana », publié le 22 janvier 2017. Hormis ces ouvrages, on retrouve aussi les écrits de  Riva dans des compilations d’œuvre littéraire, avec ceux d’autres auteurs. Le 21 février prochain, d’ailleurs, ses fans pourront savourer une nouvelle que notre poète a rédigée, dans l’édition zéro de la revue « Tsara Soratra ». De temps en temps, Riva se produit également sur scène pour réciter ses poèmes ou lire ses nouvelles. Il nous a confié qu’il adore laisser les spectateurs deviner le dernier mot d’une strophe, lorsqu’il fait exprès de se taire, en plein milieu de la lecture.

Celui qui chante la pleine lune en pleine journée

En lisant les textes de Riva, l’on est en droit de se demander, où il puise ses inspirations, et c’est ni la pleine lune, ni une belle femme ! « D’une manière générale, je n’écris pas tout de suite ce que je viens de voir. Tout ce que je vois, tout ce que j’entends, tout ce que je sens sont conservés dans mon subconscient. Tout cela se réveille au moment où je l’attends le moins et me pousse à écrire. Parfois, je me sens triste mais je rédige des textes gais. Quelques fois, je suis de bonne humeur, mais ce que j’écris est plutôt triste. Dès fois, je chante la pleine lune en pleine journée… ». Il est pourtant dommage de constater que les ouvrages de Riva, comme ceux des autres écrivains d’ailleurs, ont du mal à quitter les étalages. « Peu de gens achètent les livres, parce que nous n’avons peut-être pas les moyens, ou que nous n’avons pas l’habitude d’en acheter, ou c’est parce que lire ne s’inscrit pas vraiment dans notre culture… », déplore Riva. En tout cas, pour les amateurs de poésies, on peut acheter « Antaranoana » au Cite Ambatonakanga et Cite Analakely (Rarihasina). « Kalo Fitia », « Revy Hafa » et « Kalo Fitia II » sont, quant à eux, disponibles au siège du Faribolana Sandratra Rarihasina Analakely.

Un extrait de poème de Riva

ZANAKA FITIAVANA

Mandria am-piadanana ry nofy tsy tanteraka,
vita ny fisaonana… Ny fiainana efa tony!
Tongava taiza kosa ry nofy vao nateraka
ry zanaka fitiavana tsy tiana ho faty intsony…

Aza tia manangatra ry ilay fitia tsy anjara
ny maty sy ny velona tsy afa-miaradia…
Ry zanaka fitiavana : lehibeaza dia sambara
miaraka amiko eto mandrakizay doria!

Riva
03.02.17 Mangarivotra Mahajanga

 

 

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter