Roland RAPARIVO devient Grand officier de l’Ordre National Malgache, pour ses 60 ans de peinture Art & Culture

Les amateurs d’art plastiques malgaches ne peuvent pas ignorer Roland RAPARIVO, l’éminent peintre, connu pour avoir illustré l’évènement de 1947. Honoré du médaille du « Grand officier de l’Ordre National Malgache » le 31 août dernier, l’occasion était toute trouvée pour sa famille de le faire connaître au grand public, lors d’une séance de rencontre organisée à l’Alliance Française d’Andavamamba, le 30 août dernier.


Inspiré par l’insurrection de 1947

Roland RAPARIVO RAMAHENINARIVO n’a pas eu une enfance facile. Né le 22 février 1934, il est l’aîné d’une famille ayant vécu au moment où la lutte pour la libération de Madagascar était à son summum, d’autant plus que son père était vice président du Mouvement Démocratique de la Rénovation Malgache (MDRM). Lorsqu’arrive, alors, l’insurrection sanglante du 29 mars 1947, le père de Roland RAPARIVO a été arrêté et le reste de la famille s’est réfugié dans la forêt. L’artiste n’avait que 13 ans à cette époque, mais c’était un événement qui lui a marqué à jamais. Il en a même peint quelques scènes, quand devenu adulte, il s’est adonné à la peinture. L’un de ses tableaux ayant trait à cet évènement a été exposé au palais de la reine Manjakamiadana. Malheureusement, cela a été réduit en cendre lorsque le « Rova » a brûlé l 6 novembre 1995.

Peinture au couteau

Avant de devenir peintre, Roland RAPARIVO était d’abord photographe. Il a hérité ce talent de son père, qui avait un studio photo. Il a également été reporter-photographe pour le compte de Courrier de Madagascar ainsi que Madagascar Matin. Mais sa plus grande passion, c’est la peinture. S’il a commencé par peindre au pinceau, comme beaucoup d’autres de ses confrères, il a très vite pris goût pour la peinture au couteau. Ramanakamonjy, un peintre à qui il a demandé conseils, a même avoué que Roland RAPARIVO a un style qui lui est particulier et que ses œuvres se reconnaissent de loin. Ce qui l’inspire le plus, c’est le paysage typique de notre chère Grande-île. Afin de bien saisir l’âme de ces villages dans des coins reculés, ces verdures à perte de vue ou encore ces chutes d’eau impressionnantes, Roland RAPARIVO n’hésitait pas à partir à l’aventure avec son épouse, à la découverte de nouveaux lieux et de nouveaux endroits.

Une toute dernière exposition

Actuellement, à 83 ans, Roland RAPARIVO célèbre son 60ème anniversaire en tant que peintre. Son âge avancé l’empêche de continuer de parcourir Madagascar, mais il continue toujours de peindre. Son fils, Tiana RAPARIVO, assure que ses yeux voient encore très bien, ses mains ne tremblotent pas. C’est le fait de rester longtemps dans la même position qui le gène. Cela dit, Roland RAPARIVO a aussi décidé que l’exposition de ses 60 ans de peinture, qui se tient en ce moment à l’AFT Andavamamba, sera sa toute dernière exposition. C’est, donc, une occasion à ne pas rater, car ses plus grandes œuvres seront encore visibles à l’Alliance Française d’Antananarivo jusqu’au 9 septembre prochain.

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter