Rootsikalo : un petit vent de fraîcheur avec « Tsio-drivotra », son nouvel album Musique

Presque 12 ans se sont écoulés, depuis la sortie du premier album de Rootsikalo, qui s’intitule « Dingana voalohany », en 2005. Et voici que le groupe arrive à nouveau avec un nouvel opus tout frais, qui s’appelle « Tsio-drivotra ».


Une musique engagée

Si « Dingana voalohany » (premier pas), était un album plutôt underground, « Tsio-drivotra » (vent frais) veut atteindre un public large. Il s’agit même du premier vrai album du groupe, explique Dred Gaigka. Cet opus comporte dix (10) titres, dont quatre (4), déjà assez connus et six (6) autres nouvelles chansons, qui sont tous des solos. Très engagé, Rootsikalo traite des thèmes de la société, dans la plupart de leurs chansons. « Je vis dans la société et je suis sensible à tout ce qui s’y passe, bonheur, comme malheur, argumente Dred Gaigka. J’ai également vécu dans une famille où tout n’était pas rose, ainsi, ce que je raconte dans mes chansons sont, soit des vécus, soit ce que j’observe dans le quartier populaire  où je suis installé ». L’engagement de Rootsikalo ne s’arrête pas seulement à la chanson. Le groupe travaille de près avec un ONG qui s’appelle Nikita Corps, s’occupant des plus démunis. Et pour en revenir à l’album, celui-ci est aussi agrémenté de quelques titres qui parlent d’amour, tels que « Tsio-drivotra », « Aza avela irery », ou encore « Tsy tandrify ».

rootsikalo

Plus proche du public

Rootsikalo a participé au festival Zone Jaune Riddim, à l’île de La Réunion, il y a peu de temps et a profité de cette occasion pour promouvoir « Tsio-drivotra ».  C’est maintenant autour de Mada de profiter de la voix particulièrement envoutante de Dred Gaigka et de sa bande. Ce samedi 11 mars, le groupe va se produire chez Madagascar Underground Antsahavola, à partir de 20h 30. Vers la fin de ce mois, un show case est également prévu pour Tamatave tandis qu’au mois d’avril, Rootsikalo va faire partie du Fianar Reggae Festival. Il y aura sûrement encore d’autres concerts, car désormais, le groupe compte se faire voir plus souvent et désire se rapprocher encore plus du public. Il n’ambitionne pas seulement de conquérir le cœur des malgaches, mais aussi des étrangers, qui s’intéressent beaucoup à leurs musiques, selon Dred Gaigka, et qui cherchent souvent à comprendre les paroles. Ce dernier pense d’ailleurs chanter aussi en d’autres langues, à partir de maintenant.

Notons que pour « Tsio-drivotra », Dred Gaigka a collaboré avec Rado Jonathan, qui s’occupait notamment de la réalisation de l’album. Il a eu aussi l’honneur de travailler avec Tony Rabarison (guitariste), Patrick Romuald (Jazzah, guitariste, vocal background), ainsi que Tsiry Hajavola (guitariste). Après cet album, Rootsikalo projette de sortir un nouveau clip, très prochainement.

 

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter