Sammy ANDRIAMALALAHARIJAONA prône le retour aux sources Musique

Une grande majorité des artistes, chanteurs et / ou compositeurs, des générations d’avant crient presque au  scandale, en entendant les​ genres de musiques qui percutent aujourd’hui. Les uns déplorent la qualité vocale de certain(e)s jeunes chanteurs (ses), les autres pointent du doigt la légèreté des paroles… Sammy ANDRIAMALALAHARIJAONA, leader du « tarika Sammy » nous livre ses opinions.


 La culture malgache se perd

Leader d’un groupe né dans les années ’80, Sammy ANDRIAMALALAHARIJAONA ne cautionne pas ces musiques qu’il considère comme déviant de la culture malgache. « Il faut revenir aux sources, il faut retourner à la base, martèle-t-il, car, la culture malgache est en train de se perdre petit à petit. Ceci engendre des conséquences graves à tous les niveaux », constatent Sammy. « Il est impératif de retrouver la musique qui nous différencie des autres. En effet, certaines chansons ne sont pas adaptées à notre identité, mais tout le monde les acceptent. De ce fait, notre culture disparait peu à peu et on devient de plus en plus pauvre. Cependant, la musique véhicule une culture. La musique est une autre forme d’éducation qui pourrait emmener les citoyens vers un développement aussi bien social, économique que spirituel, trois choses indissociables ».

 Formateur de la jeune génération

Fidèle à sa conviction qui est celui du retour aux sources, Sammy et son groupe s’appliquent à toujours colorer leur création d’une touche malgache. D’une manière globale, le groupe traite de la trad-fusion. Et même lorsqu’il s’aventure, par exemple, dans le reggea  acoustique, on peut toujours distinguer cette sonorité typiquement malgache, dans ses créations. L’autre manière de contribuer à cette promotion de la culture malgache, pour Sammy ANDRIAMALALAHARIJAONA, c’est de former la jeune génération. Ainsi, Ry Kala Vazo, ce groupe de trois jeunes femmes modernes qui jouent de la musique à la base typiquement malgache, fait partie des « élèves » de Sammy. Il n’y a pas longtemps aussi, il a partagé la scène avec Larak  Samy Tsara, une jeune chanteuse qui promeut la culture Betsileo.

Notons que Sammy ANDRIAMALALAHARIJAONA a comme port d’attache, la Grande Ile. Mais l’artiste part souvent en tournée en Europe. De temps à autres, il se produit sur les scènes locales, toujours dans la perspective de promouvoir la culture malgache.

 

 

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (107 articles)

Contributeur chez POPMUSE


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter