savage-body-painting Art & Culture

Je le savais, je sais ce qui trône dans votre tête ! J’y viens immédiatement ! Il s’agit de peindre une personne ! Quelle vulgarité de ma part ! Pardon ! On parle bien de Bodypainting !


Ne vous inquiétez pas, nous avons nos experts locaux avec des talents incroyables pour vous en parler. Et croyez nous, on les a vus à l’œuvré et on est resté bouche bée.
Savage ! Voilà un nom pour le moins évocateur ! Mais c’est bien le nom de ce collectif composé essentiellement de jeunes artistes qui pratique cet art pour le moins insolite. Nous aussi , on ne sait pas exactement d’où viennent leurs talents de maitre ni pourquoi pratiquent-ils ce genre de discipline artistique, mais le résultat est pour le moins génial.
Decouvrons-le nous même dans cette échange entre Savage et Popmuse

Bonjour,
Merci de nous avoir reçus.
Pour commencer,  pouvez-vous nous présenter les membres de Savage ?

Bonjour Popmuse et merci à vous également de nous avoir reçus.
Actuellement, on est une dizaine de personnes à former Savage, mais les deux membres fondateurs du collectif sont Samba et Anja. On a compris que pour faire quelque chose de spécial il fallait miser sur la diversité des talents et des compétences de chacun, du coup dans le groupe on a des facepainters, des bodypainters, des modèles, des dessinateurs qui font sur papier ce que l’on va reproduire sur le corps et finalement notre photographe Sitraka.

OK . Racontez-nous maintenant la petite histoire de Savage Body Art ? Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous avons commencé à faire du face painting en 2013, on était encore dans un autre groupe de facepainters. Après une courte pause à cause de nos emplois du temps hyperchargés, nous l’avons mis l’art entre parenthèses en 2015.

Mais durant cette même année nous avons déjà commencé à travailler sur ce nouveau projet de collectif de jeunes et à en parler à ceux qui ça pourrait intéresser.On a baptisé le groupe « Savage » le 13 Mars 2016 et on a créé la page sur facebook pour concrétiser notre come-back avec une toute nouvelle identité et de nouveaux défis à relever.
Voulant dire « sauvage » ou encore « rebelle » en français, on veut surtout faire des représentations qui sortent de l’ordinaire.

Ce nom s’est juste inspiré du fait que l’objectif principal de la création de ce groupe est de permettre à tous les bodypainters en herbe et les dessinateurs de mettre en œuvre leurs savoir-faire et leurs inspirations. On se lance un peu plus vers le bodypainting sans pour autant délaisser le facepainting.

savage-facepainting

De quel type d’art s’agit-il exactement ?

Si on traduit mot pour mot en français, « face painting » signifie peinture sur le visage et « body painting » peinture sur le corps ou peinture corporelle. Ces arts, en fait, ne datent pas d’hier, c’est une des premières formes d’expression plastique pratiquée par l’humanité. Ils ont déjà été pratiqués par de nombreuses ethnies entre autres africaines et indiennes depuis des millénaires. Ce sont juste les techniques et les produits qui ont connu des évolutions au fil des années.

On est juste passé du charbon, de la terre colorée et du sang aux maquillages artistiques et à la peinture dédiée spécialement à cet effet. Également pour l’utilisation, si autrefois les tribus indiennes et africaines se servaient surtout de la peinture corporelle pour identifier les membres de leurs tribus, pour le camouflage ou la chasse, elle a resurgi en Occident en devenant un objet de création. Actuellement on peut voir des artistes bodypainters faire des peintures sur le corps avec une vaste panoplie de produits et de matériels. On peut donc qualifier le body painting d’art corporel.

Pourquoi le body painting et pas des tableaux ou des sculptures ?

Tout simplement, parce que nous avons commencé par le body painting et c’est devenu notre passion. Ce qui nous a motivés et ce qui nous motive toujours c’est de voir la performance des artistes bodypainter étrangers. De plus à Mada, c’est un art qui n’est pas encore très connu. Les possibilités de création sont infinies dans ce domaine, il y aura toujours beaucoup à apprendre sur le body painting que ce soit sur les produits ou les techniques.

Nous n’avons jamais essayé les tableaux ni les sculptures. De plus, il y a une forte nuance entre peinture sur toile ou sur papier et le body painting. Ce qu’il faut impérativement savoir c’est qu’un artiste peintre n’excellera pas forcément en body painting et vice versa. Pour notre cas, on n’a même pas eu pris des bases en peinture avant d’avoir commencé le BP, ce n’est qu’après, dans le but d’approfondir les pratiques que l’on a décidé de prendre quelques notions de peinture sur toile et de combinaison de couleurs.

body-hippie

Comment définissez-vous votre art/style ?

Cela ferait trop impertinent de notre part de dire qu’on a un style propre à nous. On dira juste qu’on essaie toujours de ressortir quelque chose de nouveau à chaque fois, de surpasser nos exploits précédents et de donner le meilleur de nous-mêmes à chaque fois qu’on entame un nouveau projet.

L’appellation « artiste » vous convient-elle ?

Très franchement, non ! On est juste des passionnés. Nous ne sommes pas assez talentueux et performants pour être qualifiés d’artistes, nous nous démenons juste à explorer cet art tout simplement fascinant.

Y a-t-il une différence entre peindre sur du  papier / toile et peindre sur le corps humain ?

Et oui il y en a, un papier/ une toile est une surface plane. Tandis que la configuration du visage et du corps varie d’une personne à une autre. Ainsi, même une simple reproduction d’un face painting déjà fait par quelqu’un auparavant peut ne pas être la même, car il faudra adapter les lignes avec la forme du visage de la personne (front, nez, joue, etc).
Pour ce qu’il en est des techniques d’application des produits et utilisation des matériels, ils varient aussi amplement en fonction du teint et du type de peau de la peau, des types de pinceaux…. Ceci dit, en body painting, il n’y a pas de recette standard à appliquer.

Y a-t-il des étapes particulières pour arriver jusqu’au résultat final ?

Comme on le disait juste, les techniques varient beaucoup. Toutefois, si on résume les grandes étapes, il faut toujours commencer par un fond de remplissage, puis il faut attaquer les motifs et les contours. Enfin on passe à l’étape de la décoration dans les détails par les paillettes, etc.

Avez-vous suivis des cours particuliers pour arriver à ces impressionnantes représentations?

On est plutôt fier de dire que dans le groupe, on est tous des autodidactes. Notre apprentissage se fait généralement par échange d’expériences entre nous et par des tutoriels mis en ligne par des bodypainters sur Youtube. Nos représentations sont loin d’être impressionnantes, il suffit juste de voir ce que les bodypainters étrangers arrivent à faire.

belly-painting-savage

Super ! Comment les gens  perçoivent-ils le body painting a Mada ?

Pour l’instant, le face painting est pour les Malagasy une distraction généralement pour les enfants (pendant les fêtes d’anniversaire, carnavals …). On essaye au maximum de montrer d’une part que cet art n’est pas réservé qu’aux enfants et pour halloween et d’autre part que le face painting se marie très bien à toute sorte d’évènements, même le mariage.
Concernant la perception des Malagasy sur le body painting, le fait de montrer aux gens que c’est plus un art qu’une distraction pour carnaval seulement se fait petit à petit. A l’étranger, ça ne dérange pas les gens de voir des gens tout nus et seulement peint, ici à Mada ça risquerait de choquer, voilà pourquoi on essaie durant nos représentations de faire en sorte que les photos soient toujours pudiques.

Alors qui peut se faire du bodypainting ?

Les produits que nous utilisons sont exclusivement dédiés à cet effet et prouvés hypoallergéniques par des dermatologues. Petits et grands ne courent aucun risque avec Savage. Quoi qu’il en soit, les pédiatres déconseillent l’application de ces maquillages sur la peau des enfants de moins de 3 ans, car est encore très fragile. Nous recommandons nos services pour les enfants de plus de 3 ans.
Pour enlever la peinture, il suffit juste de le laver à l’eau savonneuse et le tour est joué. Le démaquillant est également efficace.

aperinasa

Pour vous, c’est plus une passion ou plutôt une profession ?

Pour nous c’est loin d’être une profession, c’est surtout et avant tout une passion. Notre objectif est de doter les membres de Savage des meilleurs produits et des matériels utilisés par les professionnels, si on participe à des évènements, c’est surtout pour pouvoir s’offrir ces équipements qui doivent être fournis de l’étranger.
On a démarré avec une toute petite palette de maquillage pour face painting et on a grimpé les échelons un à un. On est très fiers de dire qu’actuellement on est les premiers à Mada à avoir des peintures fluorescentes sous lumière noire.

Quel est votre meilleur souvenir depuis?

Quand nous avons eu, pour la toute première fois, nos palettes de maquillages complets. Nous n’étions tout excités rien qu’à l’idée de pouvoir peindre autant de gens que l’on pouvait avec nos nouveaux produits, mais aussi de pouvoir agrandir le groupe. Avec le peu de produits qu’on avait avant, nous n’avons pas pu faire grand-chose.

Comment fait-on pour vous contacter ?

On vous sollicite vivement à venir visiter notre page facebook et notre site web. N’hésitez pas à nous envoyer un MP ou à laisser un petit mot sur le mur, on en serait extrêmement ravis. Vous pouvez également nous joindre au 032 75 373 48 et par mail savage.mada@gmail.com .

fluo

Qui peut intégrer le groupe ?

Tout d’abord on va s’adresser aux jeunes qui sont intéressés par cet art, si vous trouvez que vous êtes plutôt bon en dessin et que vous êtes intéressés par le body painting, n’hésitez surtout pas à nous contacter. On est toujours ravis d’accueillir de nouveaux membres dans le groupe. Si vous désirez rejoindre l’aventure de Savage, vous pouvez nous contacter à tout moment. Reste à savoir si votre disponibilité vous le permettra, car chaque semaine il y a toujours des activités.

Pour les facepainters et les bodypainters qui liront cet interview, n’hésitez pas non plus à nous contacter pour un atelier d’échange d’expérience.

Et finalement et le plus important, on s’adresse à tous les Malagasy et surtout les parents. C’est à propos des produits. Faites très très attention de ne pas appliquer n’importe quelle peinture sur le visage ou le corps. Avant que quelqu’un peigne votre visage ou celui de votre enfant, n’oubliez jamais de confirmer que les produits sont hypoallergéniques. Les risques encourus sont les démangeaisons, les brulures, la suffocation, etc.

Site web : www.savagemada.wixsite.com/savagebodyart
Facebook : @ savage.bodypainting.mada

Photo © TR Photography

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (315 articles)

Contributeur principal chez POPMUSE, résidant à Mada bien sûr, je suis sur Tanà actuellement. N'oubliez pas de me suivre sur facebook @popmuse.mg et twitter @popmuse_mg.


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter