tence mena popmuse T

Originaire d’Antsiranana (Diégo), nord de Madagascar, MAROANJARA Hortencia. TENCE MENA,(de son nom d’artiste) démarre son aventure musicale à 14ans en tant que danseuse, avec les groupes : TIRIKE ,EJEMA, WAWA, et choriste, avec le groupe FANDRAMA.


Son enfance passée dans un cadre familial précaire, lui permet de se forger un caractère combatif et courageux. En quête d’une vie meilleure, elle s’expatrie en métropole.

De retour au Pays, elle présente son premier opus en 2010 et bouleverse aussitôt, par son orignalité, les normes canoniques de l’univers musical malgache. Showwoman hors paire, elle concocte et distille son salegy « mipoapoaka » qui signifie « explosif » avec maestria.

Musique festive par excellence, le salegy mipoapoaka tire ses racines du Goma, style traditionnelle du nord de Madagascar et du coupé décalé. À 28 ans, Tence Mena, nouvelle chanteuse montante, compte bien conquérir le public de la grande île. Cette jeune mère de deux enfants au look très rock.

Sa musique, essentiellement composée de jijy traditionnel et de salegy, a fait son entrée dans les bacs il y a un an. Son rythme, sa voix chaude et puissante, son charisme font d’elle une chanteuse qui laisse des traces là ou elle passe. Tence Mena est impressionnante et imprévisible, sans cesse à la recherche de nouvelles idées et de nouvelles manières de danser.

A travers ses chansons, TENCE MENA dénonce toutes formes de discrimination. Elle nous offre en prime l’émotion, la générosité et la puissance ardente d’une musique charnelle et envoûtante. Son professionnalisme et ses incomparables performances scéniques lui valent l’affection public.

Le phénomène TENCE MENA est né. Juin 2014, TENCE MENA signe avec un label européen. Elle prépare son quatrième album et s’oriente vers une destinée internationale…

L’histoire de Tence Mena, c’est celle de milliers de femmes malgaches qui (en brousse, mais pas seulement) passent leurs journées à la maison, dans la souffrance de l’attente d’un mari volage.

Véritable star de la scène malgache, elle mène une révolution douce, emmenée par la musique et la danse, pour que  » les femmes soumises par les hommes  » se réveillent, partent travailler, « cessent d’attendre les hommes tout le temps ».

Comme un cri de ralliement, presque un cri de guerre, poing levé dans ses habits militaires, Tence Mena leur lance « samy mahery ! », « nous sommes tous égaux ».

Elle mène une révolution douce, emmenée par la musique et la danse, pour que « les femmes soumises par les hommes » se réveillent, partent travailler, « cessent d’attendre les hommes tout le temps ».

Ce documentaire revient sur le parcours d’une artiste, mère célibataire, dont le quotidien est fait d’interminables voyages sur des routes défoncées, de pannes de voiture, de négociations sans fin avec des organisateurs peu scrupuleux. Mais aussi, et surtout, d’amour pour la musique et pour la scène. Et d’un rêve : celui de faire une carrière internationale.

Trois ans sur la route avec Tence Mena. L’occasion de faire la découverte du quotidien d’une artiste très populaire à Madagascar.

DISCOGRAPHIE

Décembre 2010 : Samy mahery Mars 2012 : Deuxième déclaration- Mandèha maré Décembre 2013 : Femme originale

1er album : SAMY MAHERY

TENCE MENA sort son premier album le 24 décembre 2010 et affiche déjà une démarche avangardiste. Elle se démarque sans équivoque, des règles stéréotypes de la musique traditionnelle malgache, dans la composition de son titre « bal mipoapoaka ».Son troisième single « samy mahery » connait un succès retentissant et la propulse au sommet des scènes nationale. Dans « samy mahery » elle fait valoir son engagement et revendique une égalité « homme/femme » dans le quotidien d’une vie conjugale.

2ème album : DEUXIEME DECLARATION

Mars 2012 sortie du deuxième album « deuxième déclaration ». Dans son single « Mandèha maré », fidèle à son engagement, elle raconte avec humour et dérision l’attitude de l’homme frivole incapable d’assumer son attitude. TENCE MENA confirme son ascension. Les organisateurs de spectacles du pays se l’arrachent. Elle continue à arpenter les grandes scènes de l’ile et devient l’ambassadrice de THB lors d’une campagne publicitaire pour la firme.

3ème album : SOA G

Le troisième et dernier album de Tence mena, est publié le 27décembre 2013. « Femme originale » et « soa g » sont les deux titres phares de l’opus « Femme originale »,retrace le parcours de la femme moderne. Les images du clip parlent d’elles même .Vêtue d’un costume très masculin, une mallette diplomatique à la main, elle positionne la femme indépendante dans le monde des affaires (un statut souvent occupé par les hommes). Supporté par un clip humoristique « SOA G » vante les charmes de la beauté noire et met sans complexe en valeur, toute forme de négritude encore discriminée dans nos pays d’Afrique.

SCENES INTERNATIONALES

– Festival FIM à Mayotte 2011
– Festival ZIN’CK à Anjouan 2012
– Festival CROWZES DES SUDS St Pierre de la Réunion (juin 2014)
– Tournée en France – mai-juin 2014

CLIPOGRAPHIE

9 clips :

Samy mahery (octobre 2010)
Agnajima (juin 2011)
Soa’G (juin 2013)
A fond vitesse (octobre 2010)
Baly mipoakapoka (août 2010)
Saleguy piqué (avril 2013)
Facebook (octobre 2014)
Tiako Mama (2014)
Miaramila

3 publicités :

THB 2011
BLUE STAR 2013
THB soa 2014

Source : tencemena.com

Réagissez sur Facebook !

Recevez notre newsletter, déjà 2500+ inscrits


Écrit par (313 articles)

Contributeur principal chez POPMUSE, résidant à Mada bien sûr, je suis sur Tanà actuellement. N'oubliez pas de me suivre sur facebook @popmuse.mg et twitter @popmuse_mg.


  À découvrir en vidéo

Asampinga : Une danse traditionnelle oubliée, réveillée par les jeunes ASVA





Voir d'autres vidéos + 

ou abonnez-vous à notre chaine YouTube

   Partager
  Tweeter